MICHEL RAIMBAUD

Sculpteur – 1929 /1999

Vacheries & Folles Gabares

MICHEL RAIMBAUD

1929 – Naissance le 26 juillet à La Mainborgère (Vendée) ;

1952 – Rencontre avec Gaston Chaissac, artiste de l’art brut qui l’encourage à peindre dont la personne et l’œuvre le marquent définitivement ; 

1958 – Installation aux Sables d’Olonne puis en 1960 dans sa maison atelier de La Pironnière ;

1968 – Abandon de la peinture traditionnelle et création des premières œuvres en relief conçues avec des tabliers de cul de chalut usagé assemblés par lanières et nœuds à des bois flottés ;

1971 / 1972 – Passage du relief mural au totem. Sculptures en bois gainés de cuir de cul de chalut ;

1973 – Création de La Gargamoëlle aux oyseaux. Ancêtre des Folles Gabares monumentales, elle obtient le Prix André Susse de la Jeune Sculpture en juin. Elle est exposée à cette occasion au Jardin du Luxembourg à Paris et « habitée » par les enfants de passage ;

1974 – Première des 31 Folles Gabares. Exposée pour le Salon de Mai au Palais de Tokyo, à Paris. Sculpture-habitacle tenant du navire à voile et de la cabane faite de bois flottés, de cordages blancs et de peaux entières bleues ;

1977 – Réalisation de quatre Folles Gabares pour le Musée d’art moderne de la Ville de Paris (Musée des Enfants), le Musée de Tessé au Mans, la place de la Chaîne à La Rochelle et la plage de Tanchet au Château d’Olonne.

1979 – Usage de la polychromie dans les Folles Gabares et Mini-Gabares.

1980 – Introduction de la charrette dans les Folles Gabares ;

1982 – Naissance des Cavernes marines et Grand dos. Peaux uniques moulées sur des galets puis cousues.

1985-1990 – Abandon de la polychromie, les peaux usées des Folles Gabares sont récupérées et retravaillées avant d’être teintes en bleu turquoise ou vert dans des sculptures sur socle de petites dimensions ;

1990 / 1993 – Série des Noueries et Petites Noueries. Le nœud, cœur du travail de Michel Raimbaud devient objet d’étude puis aboutissement, œuvre à part entière.

1999 – Décès le 25 octobre de Michel Raimbaud au Château d’Olonne.

Michel Raimbaud et la Balancelle haute.
Ardelay (85) – 1995

FOLLES GABARES

SCULPTURES & VIEILLES VACHERIES

Share This